Conception et fabrication 100% Française

R

Un design unique et soigné

R

Un procédé plus solide, plus précis, plus rapide

R

Des maisons abordables & plus fiables

R

Une conception écologique & saine

R

Une maison connectée

Des constructions uniques au design soigné

Au-delà de nos réalisations sur mesure, nous proposons un panel de maisons répondant aux différentes attentes de nos clients, par leur aménagement et leur coût.

Nos maisons de type passives ont été conçues pour qu’aucune ne se ressemble et ainsi exprimer pleinement vos besoins et vos gouts sans compromis. En plus d’être résistante aux aléas climatiques, la charpente présente également l’avantage de pouvoir accueillir une éventuelle extension à faible coût, très simple et rapide à la mise en œuvre.

  • Choix des finitions extérieures : couleurs, matières, aspects. 
  • Emplacement, nombre et dimension des ouvertures
  • Liberté d’aménagements intérieurs, distribution des pièces
  • Ameublement simplifié, chauffage par le plafond, pas de poteaux
  • Modulable : Possibilité d’extension n’entrainant pas de lourds travaux

Plus solide qu’une maison traditionnelle, plus précis, plus rapide

La structure métallique est un élément clef de nos maison de type passive. Elle apporte davantage de solidité à l’ouvrage comme le prouve son utilisation dans la construction de gratte ciel. En assurant la tenue de l’ensemble de la maison, la charpente métallique permet aux murs de revêtir une fonction essentiellement isolante et non structurante. En effet l’isolation  est assurée par la mise en œuvre de panneaux hautement isolants. Leur durée de vie et l’absence d’entretien font de cette solution un argument de poids incontestable face à d’autres techniques (bois, maçonnerie, parements divers).

De plus, notre procédé constructif garantit un délai de construction diminué au moins de moitié. (8 mois, par rapport à une construction traditionnelle, 18mois). Il a également l’avantage de ne pas laisser de place à l’ajustement sur chantier. En effet, la charpente métallique est découpée, soudée, percée et galvanisée en usine et requiert une précision de l’ordre du millimètre lors de son montage.

Par ailleurs, notre charpente ne craint pas les problèmes de rouille puisqu’elle est placée à l’intérieur, hors d’eau hors d’air en plus d’être traité contre la corrosion. La charpente repose sur des massifs coulés à une profondeur calculée pour ne pas subir les gonflements et mouvements du sol. L’objectif: garantir une structure inaltérable, résistante à la recrudescence des divers stress climatiques.

  • Délai moyen de construction : 8 mois
  • Murs hautement isolants et résistants
  • Précision sur chantier au millimètre
  • Ne craint ni les insectes, ni l’humidité
  • Para sismique / para foudre / climato-résistante
  • Calcul de structure en Bureau d’Etudes
Maison passive yona design

Des maisons abordables & plus fiables

Choisir son constructeur est une démarche rationnelle où l’on sélectionne un certain nombre de paramètres personnels qui orienteront notre prise de décision.

Construire avec Yona Design c’est respecter son budget et son pouvoir d’achat sur le long terme. Une maison de type passive est un choix de sérénité puisqu’elle nécessite 3 à 4 fois moins d’énergie qu’une maison traditionnelle RE 2020. Par extension, c’est faire le choix de ne pas subir de manière frontale les futures hausses des prix de l’énergie.

Conçue et pensée pour accueillir une installation photovoltaïque, nos maisons peuvent évoluer en maison positive. Pour ainsi produire davantage d’énergie qu’elle en consomme. En plus d’être moins énergivores, nos maisons se distinguent par une quasi absence d’entretien. Tout en garantissant une performance thermique immuable dans le temps et l’usage.

  • Coût global sur 20 ans inférieur à une maison traditionnelle RE 2020
  • Faibles coûts de consommation électrique
  • Maintenance / Entretien moindre
  • Possibilité d’évolution de la maison type passive en maison positive

*Non contractuel, dépend du volume, de la forme et de l’orientation.

Une conception écologique & saine

Comme le fait la Vie, nous nous adaptons à notre environnement, et non l’inverse. Résultat de sa faible consommation en énergie voire de sa propre production d’électricité nos maisons présentent un bilan carbone plus vertueux qu’une maison traditionnelle RE 2020. Son mode de construction minimise les déchets et les délais diminuant de facto le bilan carbone lié aux déplacements. Le temps de chantier est diminué, l’impact sur l’environnement local l’est également (voisins, faune et flore). Les circuits d’approvisionnements ont été pensés sans occulter leur impact environnemental. Les matériaux et équipements ont été sélectionnés notamment pour leurs performances environnementales et leur capacité à être recyclés.

De série, nos maisons sont équipées d’une cuve de récupération d’eau de pluie, d’une VMC double flux permettant de renouveler l’air intérieur de la maison et de filtrer les polluants/pollens, pour un air intérieur plus sain.

  • Très faible consommation en énergie
  • Faible bilan carbone
  • Diminution des déchets
  • Réduction de l’impact transport (origine des matériaux, durée de chantier, artisans locaux)
  • Matériaux durables à faibles impact environnemental (ex : Panneaux recyclables)
  • Cuve de récupération d’eau de pluie
  • Air intérieur sain (micro filtré)

Une maison connectée

Toutes nos maisons peuvent accueillir des solutions domotiques. L’ensemble des équipements électroniques (Chauffe eau, volets roulants, chauffage/refroidissement et VMC) peuvent ainsi être pilotables à distance par Smartphone. Piloter c’est mieux consommer.

  • Volets roulants
  • Chauffe eau thermodynamique
  • Température réglable au dixième
  • Renouvellement de l’air

 

Le principe de la maison passive

Une maison passive est une construction bioclimatique dont les besoins en chauffage sont très faibles, voire entièrement compensés par les apports solaires et internes (habitants et appareils électriques).

La maison passive est donc pensée, implantée et orientée afin de capter un maximum de soleil en hiver tout en se protégeant des surchauffes estivales. Afin de conserver ces apports (solaires et internes), il est indispensable que l’isolation soit performante sans ponts thermiques et minimisant les déperditions aérauliques. Le renouvellement de l’air intérieur est un point très technique, l’exigence étant de ventiler la maison avec un minimum de coût.

Dans l’usage, la maison passive offre plus de confort grâce à : 

  • Une température homogène dans tout l’habitat
  • Une qualité de l’air nettement supérieure à une maison traditionnelle
  • Un habitat très lumineux
  • Des coûts de fonctionnement significativement réduits.

Les spécificités techniques

Pour être considérée comme passive une maison à une obligation de résultats respectant 3 critères mesurables :

  • Besoin en chauffage inférieur à 15 kWh/m²/an (Cf graph. Ci-dessous)
  • Étanchéité à l’air n50 < 0,6 /h (mêmes valeurs, mais testées à pressions différentes passive VS RE 2020)
  • Consommation d’énergie primaire* inférieure à 120 kWh/m²/an

*Énergie primaire : Chauffage + Climatisation + Eau chaude Sanitaire + éclairage + Auxiliaires (ventilation)

Mieux comprendre la maison passive

Ces constructions existent depuis plus de 50 ans dans les pays du Nord de l’Europe. Ces dernières voient leur nombre augmenter considérablement du fait de l’amélioration des matériaux isolants et des procédés de mesure et de calcul thermique. En effet, une maison passive nécessite rigueur et précision. Un travail d’étude, amont à la construction est donc nécessaire pour garantir de telles performances.

En couplant une unité de production d’énergie renouvelable à la maison passive elle peut devenir bâtiment à énergie positive (BEPOS). Le but, produire plus d’énergie qu’elle n’en consomme. Ce qui est entièrement réalisable sur la base de nos constructions passives, grâce à une installation photovoltaïque par exemple.
Passive ou positive, une maison peut aujourd’hui répondre aux problématiques contemporaines majeures d’énergie et d’écologie tout en se promettant abordable et confortable.

La maison passive, tout comme la maison positive, s’inscrit dans le cadre de la loi de transition énergétique visant à réduire la consommation en énergie fossile.

Sur le plan architectural, il est aujourd’hui possible grâce à des matériaux performants de construire librement. Cependant, il faut bien prendre en compte l’environnement climatique et l’orientation dès la conception de façon à faciliter la capture d’énergie solaire. Cette énergie captée sera ensuite redistribuée dans toute la maison grâce à sa ventilation. En effet, un système de ventilation double flux* permet de récupérer les calories de l’air intérieur (vicié) pour réinjecter un air sain préchauffé et filtré. Sur le même procédé constructif que nos arrières grands parents, les maisons passives sont de ce fait dotées de grandes ouvertures orientées au sud pour bénéficier des apports solaires et au contraire, de peu de fenêtres au nord pour limiter les déperditions de chaleur.

La ventilation double flux (VMC) utilise la chaleur de l’air sortant pour réchauffer l’air entrant, grâce à un échangeur de chaleur, de manière à récupérer plus de 75 % de la chaleur de l’air sortant pour la communiquer à l’air entrant.

Vous avez un projet ?

Le principe de la maison positive

La maison positive, aussi appelée Bâtiment à Energie POSitive (BEPOS), est une maison qui produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme (46,5kWh/m²/an) grâce à la conjugaison de plusieurs procédés.
Il s’agit de la maison écologique et économique la plus performante en termes de consommation et de gaz a effet de serre.

Les spécificités techniques

Afin de garantir de telles performances une maison BEPOS fait l’objet de nombreuses études en amont de la construction afin d’apporter les meilleures solutions en matière d’économie et de production d’énergie tout au long de l’année.
La maison passive étant la base d’une maison positive le procédé de conception est similaire.

  • L’orientation est optimisée de façon à ce que le rayonnement naturel du soleil réchauffe l’air intérieur pour un besoin en chauffage inférieur à 15kWh/m².an
  • Les matériaux sont soigneusement sélectionnés pour leur performance thermique et environnementale
  • L’architecture de la maison est pensée de telle façon à réduire les déperditions thermiques
  • De nombreuses études et contrôles sont réalisés avant pendant et après afin de garantir la performance globale du bien. (Notamment un niveau d’étanchéité à l’air inférieur à 0,16m3/h.m²)
  • Le projet est étudié dans son ensemble pour pouvoir accueillir une source de production d’énergie renouvelable couvrant à minima les besoins en énergie réelle consommée par la maison

En résumé, une maison à énergie positive se distingue de la maison passive par sa capacité à produire suffisamment d’énergie pour couvrir son résiduel de consommation total* (soit 46,5kWh/m².an en consommation électrique).

 

La production d’énergie

L’énergie produite prend généralement  2 chemins : Elle est en tout ou partie directement consommée par ses habitants et le surplus réinjecté sur le réseau électrique. Elle peut également être stockée dans le cas d’une maison autonome.

L’installation de panneaux photovoltaïque reste la solution la plus répandue et la plus accessible. Elle doit être étudiée en fonction de l’orientation de la maison, des zones d’ombres environnantes et de l’ensoleillement de la zone d’implantation.

L’installation d’une éolienne peut également être envisagée mais le projet est beaucoup plus complexe car moins démocratisée pour cause, il est plus onéreux, bruyant et la production d’énergie plus fluctuante.

Tout comme la maison passive, une maison à énergie positive s’inscrit dans le cadre de la loi de transition énergétique visant à réduire la consommation en énergie fossile.

Vous avez un projet ?